Françoise Bries

Les chrysanthèmes
fleurissent jardins et cimetières -
l’été est bien mort !

Valses des feuilles mortes
un potiron grimaçant
demain Halloween

Asters et dahlias
éclairent entre deux averses
le jardin inondé

Après l’averse
le tournesol s’est couché
le soleil aussi

Le grand saule -
sa longue chevelure
battue par le vent

Une branche de saule
frappe à ma fenêtre
inlassablement

Si doux au creux de la main
le marron
sans armure

Chaque matin dans la rosée
sous le vieux pommier
il pleut des pommes

Tombées cette nuit
les feuilles du noyer
cachent ses fruits

Matin d’automne
légère brume sur le lac
bruit d’ailes des colverts

Après la tempête
léger clapotis
du lac apaisé

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !