Z A

Je te vois Z A
Je te vois parce que tu te terres
parce que tu fuis
parce que tu appelles

Je te vois Z A du lieu où tu n’es pas
du lieu où tu m’échappes

Je te vois Z A pour que la lumière te trouve
pour que la terre te racine
pour que la liberté t’oblige

Je vois Z A comme cette femme qu’elle cherche
comme cette enfant qu’elle ne fut pas
comme cette jeune fille momifiée
comme cette jeune fille bâillonnée
comme cette jeune femme erronée

Je vois Z A comme ce germe assoiffé
comme cette promesse balbutiée

Je te vois Z A pour qu’aujourd’hui TU oses te voir
pour qu’aujourd’hui tu marches enfin
pour qu’aujourd’hui commence l’histoire

Il était une fois Z A
dans l’urgence
d’être
Z A

Arielle Nukowicz

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !