Dialogue

— Mais qu’avez-vous Monsieur,
Vous paraissez si triste.

— J’ai rencontré la vie
Elle ne m’a pas souri.

— Comment que dites vous
Elle fut dure avec vous ?

— Dure comme une pierre
sans âme et sans repère
aucune aspérité
pas de creux
pas d’été.

— Etes-vous sûr Monsieur
que rien ne fut joli ?
Il y a bien quelque chose
qui peut-être vous surpris,
Cherchez Monsieur cherchez
Il en va de ma vie !

— Non Monsieur, non vraiment
Rien qui vaille d’être dit
Laissez-moi maintenant
Je m’en vais c’est fini.

— Heu …
Attendez un instant
C’est vrai il y a longtemps
cette couleur
une aube orange
et cet espoir
fou si étrange
et puis le vent
vibrant de blanc
qui m’épura
de tous semblants
cette chaleur
prégnante au ventre
Il y a eu
cette douceur
et le délice
de sa fraicheur
son joli corps
si tendre encore
si plein de soie
et de candeur
Mais laissez-moi
c’est loin tout ça
c’est révolu
tout est perdu.

— Non Monsieur attendez
S’il vous plait restez
Moi je suis là
Et je vous vois !

Arielle Nukowicz

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !