Je ne sais pas débuter...

Je ne sais pas débuter Je le pense vraiment ; débuter ce que … Mon couple avec ce fantôme est rude. Il gronde ; autour, en dedans On le connaît. Ce rustre, ce gambergeur d’âme ; cet asséneur de mes deux « N’y va pas », « C’est pas bien », « Tu t’es regardée ? » L’assiduité du maître , finalement une insulte.

Jusqu’au jour, jour, jour où ; jour

Et si l’on jouait. Et bien disons jouer à saisir une pointe Bic. Chaque matin, chaque début de jour. A 5H30. S’autoriser 30 minutes avant tout Après les premiers clins d’yeux, après ses étirements de chatte chafouine. Ben… Oui Tendre sa main à la page et l’écouter ; suivre la ligne. A cette heure le maître dort La compagne de débandade est une méridienne amenée là abandon. La tante Berthe ? Sacrée tante, et … sacrée méridienne qui reçoit benoitement depuis, là, quelques semaines.

Arrivé ce doux matin tiède ? Le calendrier, attentif, soutient que ce fut un 4 ; un 4 d’août. 19..

Je fixais, faible, croyais-je, quelques rouges guimauves du jardin. Un tic-tac horripilant du petit réveil de voyage achevait d’envahir l’espace…

Le creux. Absente ;
Nô filait.
Étrangement, quelque chose avait cinglé sur son corps : des champs de blé par vague ; des champs de bleu et par-dessus, des coquelicots.
Un nouveau coup de la lune pour elle. Et à nouveau, Camille. Camille désarticulé, avec son flot de sang ; qu’en avait-il vu de ce sang qui semblait le couvrir ?

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !