Combat de deux pasionarias*

Féminisme

Combat de deux pasionarias

7/5/2014

"Inna", le dernier livre de Caroline Fourest : essai politique, biographie militante ou roman à l’eau de rose ? Dans ce livre, l’essayiste et journaliste militante française, Caroline Fourest, mêle à son enquête sur le mouvement féministe FEMEN, sa relation avec Inna Shevchenko, jeune opposante et une des leaders de ce groupe ukrainien.

Caroline Fourest reconnait qu’enthousiasmée par ce mouvement, elle l’a fréquenté pendant un an. Très vite elle s’est intéressée presque exclusivement à Inna pour tenter de percer l’énigme de cette icône politique. Elle est séduite par son sujet, guerrière aux seins nus.

Pour la première fois, Caroline Fourest se livre, racontant ses doutes, leurs confrontations et... leur romance. Au contraire de ceux qui pensent que "la vie privée doit rester une affaire privée", elle n’a pas hésité à s’impliquer dans un récit personnel. Tout comme Simone de Beauvoir, la romancière-philosophe qui s’était nourrie de son vécu pour écrire Le Deuxième Sexe, un essai existentialiste et féministe, Caroline Fourest s’inscrit dans cette tradition qui estime que "le privé est politique".

Caroline Fourest a rencontré Inna Shevchenko lors de son arrivée à Paris en 2012, alors que l’Ukrainienne faisait l’objet d’une enquête criminelle dans son pays après avoir tronçonné une croix catholique en soutien aux Pussy Riot. Dans son récit, elle raconte la vie d’Inna, née un an après la chute du mur de Berlin, à une centaine de kilomètres de Tchernobyl. Elève brillante, éduquée par un père colonel dans l’Ukraine post-soviétique, elle a grandi dans une Ukraine passée brutalement du communisme dogmatique au règne de la corruption.

L’art du combat selon deux amazones
Si leur objectif est le même – égalité, laïcité, dénonciation du patriarcat – leurs stratégies de combat sont incompatibles et Caroline s’énerve de l’impétuosité irréfléchie de son amie.
La journaliste est une femme d’influence qui a un carnet d’adresses impressionnant et qui fréquente "le beau monde". Inna a fait le choix d’une vie plus précaire et ne comprend pas cette société qui passe son temps à* palabrer plutôt que de passer à l’action. C’est une activiste pure et dure qui ne vit que pour mener sa révolution et joue d’une hyper-sexualité qu’elle utilise contre ses adversaires. Caroline, elle, avec son allure androgyne, s’est plutôt faite connaître par ses affrontements verbaux et livresques avec Tariq Ramadan, théologien et philosophe politique suisse, fer de lance de la religion musulmane et de la politicienne française d’extrême-droite, Marine Le Pen.

Loin d’être un essai biographique classique, certain lui trouve le prétexte de mieux parler d’elle-même, voire de s’y donner le beau rôle, tout en décrivant à mots plus ou moins couverts une romance amoureuse, sans grandes révélations.
On peut cependant lui trouver un certain courage de prendre le parti d’afficher son aventure personnelle alors que d’autres l’auraient tue. Se pose la question : n’a-t-elle pas voulu jouer la transparence pour anticiper les critiques et crédibiliser ses propos au cas où cette idylle serait connue ?

"Inna" édition Grasset 2014


Pasionaria : (littéraire) Femme qui défend activement une cause. Nom donné à Dolorès Ibarruri Gomez, femme politique espagnole appartenant au parti communiste (1895-1989)

Le FEMEN est un groupe féministe d’origine ukrainienne fondé en 2008.
Il s’est fait connaître internationalement par des actions d’un féminisme radical - que les militantes appellent "sextrémisme" - et où elles n’hésitent pas à manifester les seins nus. Le but est principalement de mettre en exergue les droits de la femme mais aussi de dénoncer la corruption, la prostitution et l’influence des religions dans la société.

Ce mouvement est souvent associé à une lignée post-féministe représentative de la propriété publique du corps des femmes, et ce, jusque dans leurs luttes. Les Femen font l’objet de nombreuses critiques, tant pour leurs méthodes que pour leurs messages et leurs sources de financement.

Yvette Piret

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !