Un enfant mort dans une plaine de jeux en hiver…

Zut… Aïe…
Pietro s’étale de tout son long.
Il a trébuché sur…
Difficile à dire avec toute cette neige.
Il se relève.
Déblaie tout ce blanc.
Ah ben ça alors !
Mais oui, il est bien mort.
Un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver.
Pietro se gratte la tête.
Ah ben ça alors.
De toute sa vie de gardien de parc, il n’avait encore jamais vu ça.
Ce matin était un matin comme tous les autres.
Il allait faire son tour comme d’habitude.
Qui aurait pu penser qu’il trébucherait sur un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver ?
Il est scié Pietro.
Peut plus bouger.
Une larme coule sur sa joue.
Juste une larme.
Peut pas s’empêcher de répéter dans sa tête.
Un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver.
A côté de l’enfant, un nounours.
Pietro prend le nounours, le serre contre son cœur.
Et s’en va.

*

Zut… Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
Oh Mon Dieu ! Ne regarde pas Tom ! Eloigne-toi ! C’est horrible ! Olala ! Ne regarde pas Tom ! Eloigne-toi !
Et Tom rit.
On dirait une chanson.
Oh Mon Dieu ! Ne regarde pas Tom ! Eloigne-toi ! C’est horrible ! Olala ! Ne regarde pas Tom ! Eloigne-toi !
Tom rit de plus belle.
Sa maman court.
Tom la suit.
Il y a maintenant un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver et l’écho du rire d’un enfant qui court.

*

Zut.
Il y a quelques jours Mickaël a flippé.
Pas mal de contrôles dans le quartier.
Les flics le connaissent.
Fallait pas qu’il se fasse remarquer.
Il a planqué sa came là, quelque part, dans la terre, entre les balançoires et le toboggan.
Quelque part, là, oui, il en est sûr.
Mais maintenant, avec toute cette neige…
Comment il va faire ?
Pff…
Putain, c’est quoi ça ?
Un enfant mort.
C’est quoi ce bordel ?
C’est pas vrai, j’hallucine.
Quel truc de ouf !
Putain, faut que je me tire d’ici.
Ils vont croire que c’est moi.
Désolé petit gars, c’est moche de te voir comme ça.
J’espère que t’es heureux là haut.
Parce que c’est franchement la galère ici.
T’sais quoi, t’as vécu le meilleur morceau.
Salut mon petit gars.
Mickaël se tire.
Un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver putain.
Michaël flippe.
Toujours.

*

Zut, zut, zut.
Mireille ne sait plus où elle est.
Cette plaine de jeux lui dit bien quelque chose mais… pas plus que ça…
Un vague souvenir lointain.
Et puis, qu’est-ce qu’elle fait dehors par un temps pareil ?
Une petite peur méchante commence à s’emparer d’elle.
Elle sanglote un peu.
Elle tourne en rond.
Elle cherche quelqu’un qui pourrait l’aider.
Mais évidemment, il n’y a personne dans une plaine de jeux en plein hiver.
Mais qu’est-ce que je vois là ?
Et bien, qu’est-ce que tu fais là toi ?
Elle s’approche.
Elle regarde longtemps l’enfant mort.
En silence.
Sa peur a disparu.
Elle ne sanglote plus.
Un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver.
Toi et moi, dans le fond, on se ressemble…
Cette plaine de jeux lui dit bien quelque chose mais… pas plus que ça…
Un vague souvenir lointain.

*

Zut.
Un enfant mort dans une plaine de jeux en plein hiver.
Une larme. Juste une larme. Et un nounours contre le cœur.
L’écho du rire d’un enfant qui court.
Le meilleur morceau.
Un vague souvenir lointain mais pas plus que ça…

Pauline Brouyaux

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !