Textes de Brigitte Pasquier

TAUTOGRAMME à partir de Mesens

Proposition d’écriture : A partir de Marcel Lecomte, Exerçons-nous, lisons lentement, attentivement

Camille boit un café et Philippe a pris une douche mais Martine ira à la plage.
Philippe aime le soleil et Martine n’a pas mangé mais Camille aura soif.
André est communiste et Martine a ouvert un parapluie mais Philippe appréciera les pommes. Robert est nouveau et Marcel n’a pas aimé les bretons mais Martine boira du lait.
Martine est sincère et Philippe a crié mais Camille écrira.
Marcel regarde dehors et Robert a applaudi mais André partira au café.
Camille croise les bras et Martine a troué son pull mais Philippe regardera le foot.


Proposition d’écriture : A partir de Nougé
Monosyllabe/bisyllabe
Fou/fourire Pot/potache Verre/vertige Sol/solfège Ame/amour

Du fou au fourire
Du pot au potache
Du verre au vertige
Du sol au solfège
Comme de l’âme à l’amour,
La distance n’est pas grande.

Le fou est au fourire
Le pot au potache
Le verre au vertige
Le sol au solfège
Ce que l’âme est à l’amour
Toutes choses d’ailleurs à leur place

Un vertige de verres
Le solfège du sol
Un fourire de fou
Un amour de potache
Pour mettre une âme en pot
Vertige de l’amour
Le verre a-t-il une âme
Qui aiderait au solfège du fou ?
Les potaches ont le fourire
Apprécions ce délire


APHORISMES

Un tiens vaut mieux que
Deux lâche-moi

Il ne faut ma jeter la belle-mère avec l’eau du bain

Jacques qui roule a amassé les mousses

Il vaut mieux écrire que périr

Penser les mots pour panser les plaies

Il vaut mieux vivre pour écrire qu’écrire pour vivre

Tourner les mots avant de tourner la page

Elire, c’est renoncer

L’homme est parfois le passé de la femme

Rira bien qui rira en premier

Je me suis tellement repris que je ne me suis pas donné

Quand on n’aime plus, on compte

Mon histoire est un éternel commencement

Cocktail

Un quatrain, un tercet, un quatrain, un vers unique
Pom pom pom pom, pom pom pom pom
Beethoven es-tu là ?
Je peux compter sur toi
Et voilà un air qu’on fredonne

Pour les paroles de la chanson
Allons voir mon ami Souchon
Il dit toujours que c’est facile

Pour mettre sous forme de poème
Bien sur, y aura Verhaeren
Puis Puttermans et son humour
Seront toujours d’un grand secours

Y a-t-il un surréaliste dans la salle ?

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !