Lettre d’information, n° 164

Sommaire :

Rencontre : Maxime Steinberg ou la passion indocile :
Journée de réflexion et d’hommage > dimanche 20 novembre de 10h à 17h *
Exposition - projection - lectures : Bruxelles à fleur de peau > mardi 22 novembre dès 19h

Ateliers et stages : Ce week-end, bonne nouvelle ! * Le fantastique ou l’écriture de l’impossible


MAXIME STEINBERG OU LA PASSION INDOCILE


Une journée de réflexion et d’hommage

- Dimanche 20 novembre de 10 à 17h

La revue de l’Union des Progressistes Juifs de
Belgique, Points Critiques, organise en collaboration
avec la Maison du Livre une journée en
hommage à Maxime Steinberg (1936-2010),
docteur en philosophie et lettres, professeur
à l’Institut d’études du judaïsme de l’ULB,
historien du judéocide en Belgique, auteur, e.
a. de L’Étoile et le Fusil, Les yeux du témoin
ou le regard du borgne
, L’histoire face au
révisionnisme
. Chargé de mission auprès des
ministres de l’Éducation et de l’Audiovisuel de
1994 à 2000, notamment au sein de la cellule
d’éducation à la citoyenneté Démocratie
ou barbarie
et directeur général du Centre
d’Étude européen de la Shoah, de l’antisémitisme
et du génocide de 1994 à 2002, Maxime
Steinberg fut l’un des précurseurs de l’étude
du génocide des Juifs – et des Tsiganes – en
Belgique. Ses livres font toujours
autorité sur le sujet. Pour évoquer
les différentes facettes de l’œuvre
et de la personnalité de Maxime
Steinberg, l’importance de ses travaux sur le
plan international, son influence sur la gestion
de la mémoire et sur l’enseignement du
judéocide en Belgique et en France, sans pour
autant gommer les rapports conflictuels qu’il a
toujours entretenus avec les institutions, nous
vous proposons des documents audiovisuels,
des exposés, une table-ronde d’historiens et
des témoignages divers.

Avec notamment :
Annette WIEVIORKA, historienne française,
directrice de recherche au CNRS ; Insa
MEINEN, historienne allemande, auteure de
Die Shoah in Belgien ; Laurence
SCHRAM, historienne et archiviste
au Musée Juif de la Déportation
et de la Résistance de Malines ;
Jean-Philippe SCHREIBER, historien, directeur
du CIERL à l’ULB, maître de recherches au
FNRS ; Simon GRONOWSKY, avocat, auteur de
Simon, le petit évadé : l’enfant du 20e convoi ;
Johannes BLUME, archiviste des témoignages
de rescapés du judéocide ; Michel HÉRODE,
responsable de la cellule Démocratie ou
Barbarie
 ; Michel STASZEWSKI, enseignant en
histoire ; des anciens collègues et des amis
d’enfance.
P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, collation
comprise
Réservation vivement souhaitée au 02/ 537.82.45
ou par mail : upjb2@skynet.be_
Retour au sommaire


BRUXELLES À FLEUR DE PEAU

Exposition - Projection - Lecture - Echanges

- Mardi 22 novembre dès 19h

Nous vous proposons une rencontre collective
autour du livre Bruxelles à fleur de peau
(Husson éditeur, 2008), avec les photographies
de Olivier Le Brun et les textes de
Colette Braeckman, Alain Brézault, Filip De
Boeck, Pascale Devil, Jean-Pierre Jacquemin,
Didier de Lannoy, Walter Swennen, Gauthier
de Villers, Violaine de Villers, Jean-Marc
Turine, Paul Van Ackere, Bernard Villers.

(...) le photographe fourbu rassemble un jour
ses épreuves. La démarche est subjective, le
regard zappeur, la récolte éclectique. Allons
au bout de l’idée. Rassemblons de « vieux amis »... et
cooptons quelques plus jeunes. Des Bruxellois de fait,
de coeur ou de souche (mais alors rétractile, sans kyste
identitaire) et dont on estime qu’ils ont une bonne
plume (où ça ? au chapeau ? dans le derrière ? dans la
presse ? au fronton de quelques bouquins ?) Laissons les
choisir chacun plusieurs photos selon leurs goûts.
Qu’ils les commentent, les triturent, les détournent, à
leur guise, gravement, gaiement, glauquement. Qu’ils
babellent, ces dikke neck, stoeffers et autres zievereirs
 ! On verra bien ce que ça donnera. Et les élus de
délirer...

Extrait de la présentation de Jean-Pierre Jacquemin

... le résultat aurait pu n’être qu’un « brol ». Non il est
fou comme un poème surréaliste, émouvant comme
une devanture de bric-à-brac, étonnant comme un
Marcel Mariën. Une sombre beauté, une solitude parfois
assourdissante. Une drôlerie aussi ... (…)

Jean-Claude Vantroyen, Bruxelles, instants volés, sombre beauté
Le Soir, 17 juillet 2008

Dès 19h : exposition de photographies du livre
Dès 20h : projection d’un photomontage de Gaël
Delpech, lecture de textes par plusieurs auteurs et
échanges avec le public.
Entrée libre

Retour au sommaire


ATELIERS & STAGES


Ce week-end, bonne nouvelle !

Apprendre à écrire une nouvelle en un weekend,
c’est possible, ça ? Et comment donc !
Le vendredi soir, on pose les bases théoriques,
le samedi, on rédige, le dimanche, on améliore
et le lundi, on donne à lire aux copains
épatés…

Animé par :
Ouri WESOLY, journaliste et écrivain
Dates :
vendredi 25 novembre de 18h à 20h,
samedi 26 et dimanche 27 de 10h à 17h
Public :
de 18 à 118 ans
Prix :
110 euros, acompte de 60 euros, possibilité de
payer le solde en effectuant 2 versements de
25 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour sommaire


Le fantastique ou l’écriture de l’impossible

Personne ne peut savoir si le monde est fantastique
ou réel, et non plus s’il existe une
différence entre rêver et vivre.

Jorge Luis Borges

Il n’est nullement nécessaire de convoquer
fantômes, diables et vampires pour entrer
dans la fiction sur le mode fantastique. Ce
n’est pas cette porte-là que nous ouvrirons, ni
celle que l’on qualifie de gothique ou héroïc
fantasy. Le but de la fiction fantastique sera,
dans le contexte de l’atelier, de provoquer
un dé-rangement, une transgression qui permettront
d’intensifier ou de modifier notre
perception du réel, dans la conviction que la
pensée rationnelle est insuffisante à en rendre
compte… et que l’extraordinaire est la norme
alors que la plupart du temps, nous n’en avons
pas conscience.
Nous expérimenterons, par nos textes, notre
vision singulière de l’étrangeté du monde, sur
les traces de « grands Belges » tels que Jean
Ray, Thomas Owen, Frans Hellens, Marcel
Thiry, ainsi que nos contemporains Bernard
Quiriny et Michel Rozenberg, ou encore Anne
Richter, laquelle définit le fantastique féminin
comme un art sauvage. Il n’est pas indispensable
de connaître les auteurs cités : nous les
découvrirons ensemble.

Animé par :
Claudine TONDREAU
Dates :
samedi 10 et dimanche 11 décembre de 10h à 17h
Public :
de 16 à 116 ans
Prix :
100 euros, acompte de 50 euros, possibilité de
payer le solde en effectuant 2 versements de
25 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour sommaire

Inscriptions&renseignements : 02/543.12.20 ou info(at)lamaisondulivre.be

La Maison du livre 28 rue de Rome, 1060 Bruxelles
02/543.12.20
info@lamaisondulivre.be
http://www.lamaisondulivre.be

Rejoignez La Maison du Livre sur Facebook…

Comme nos déjà 525 fans !, restez informés des activités que nous organisons.
Stages et ateliers, expositions, débats, conférences, rencontres, …
N’hésitez pas à commenter, à publier, à faire vivre notre page qui est aussi la vôtre !
Et si vous le sentez… Pourquoi ne pas partager nos animations sur votre propre mur ?

Accès : à proximité de la Gare du Midi, 10 min à pied ou 2 arrêts en métro ou pré-métro. Bus : 48 (arrêt Parvis de Saint-Gilles) Pré-métro : 3, 4 (qui devient le 33 après 20h), 51 (Parvis de Saint-Gilles) Tram : 81 (qui devient le 83 après 20h), 97 (Barrière de Saint-Gilles) Métro : ligne 2 ou 6 (Station Hôtel des Monnaies ou Porte de Hal)

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !