Tsiganes, Roms, Gitans, Gens du voyage… Entre mythes et réalités

Photos de l’événement

Bilan (en cours de rédaction)

AU PROGRAMME

Vernissage
Jeudi 19 janvier à partir de 18h30
Intervention d’Ahmed Ahkim
et de Nicole Rey (Perpignan)
À 20h, exposé inaugural d’Alain Reyniers
Expositions et parcours pédagogique

Du 20 janvier au 18 avril

les mercredis de 14h à 19h, jeudis et vendredis de 14h à 17h et les samedis de 10h à 13h ou sur rendez-vous.
Entrée libre.

Attention, durant les vacances de Pâques, soit du lundi 2 avril au vendredi 13 avril, l’exposition sera visible du mardi au vendredi de 14h à 17h ou sur rendez-vous.

Des Roms debout, exposition de photos
Du 19 janvier au 18 février à la bibliothèque
Exposition d’œuvres de Gabi Jimenez, Kkrist Mirror et Lydie Nesvadba
Du 20 janvier au 4 mars
au Centre culturel Jacques Franck

Table ronde : Rapprochement entre Roms et Gadjé par l’art et la culture
Vendredi 20 janvier à 20h
Spectacle : Le peuple de la nuit, contes par Nouka Maximoff
Mercredi 25 janvier à 19h30
Les Femmes dans la Culture Tsigane
Jeudi 26 janvier
À 19h : projection de Gitana Soy
À 20h : conférence et table ronde
Spectacle : Âmes vagabondes
Contes, musique et poésie par Nouka Maximoff et Djaïma
Samedi 28 janvier à 19h
Table ronde : Bruxelles, 21e siècle, des Roms parmi nous
Mercredi 1er février à 20h
et en avant-soirée :
Crossing : théâtre en chantier avec de jeunes Roms de Bruxelles
Mercredi 1er février à 18h au Pianofabriek
(rue du Fortstraat 35, 1060 St Gillis/Gilles)
Table ronde : Les Gens du voyage aussi ont droit au respect de leurs droits !
Jeudi 9 février à 20h
Concert : Tcha Limberger en trio
Vendredi 10 février à 20h
Promenade contée autour des petites roulottes de Paskal et des livres de Léa
Jeudi 16 février à 17h
Table ronde : L’union européenne et les Roms
Mercredi 7 mars à 20h
Table ronde : Littératures tsiganes
Jeudi 8 mars à 20h
Témoignage littéraire : Interdit aux nomades
Mardi 13 mars à 20h
Avant-première : Mémoires tsiganes, l’autre génocide
Jeudi 15 mars à 20h
au Centre culturel Jacques Franck
Table-ronde : Roms d’ici et d’ailleurs, des créateurs se font témoins
Lundi 19 mars à 19h30
Table-ronde : Le génocide des Tsiganes en Europe
Mardi 20 mars à 20h

Rencontre avec les éditions Wallâda
Jeudi 29 mars à 20h

Dans le cadre du festival « À films ouverts »,

Programmation « tsigane » au Centre culturel Jacques Franck :

  • Liberté / Tony Gatlif
    Le 25/03/2012 à 20h

Ateliers d’écriture

Gypsy Remake
Atelier de réalisation d’un film d’animation collectif
Du 28 janvier au 31 mars
Nomadismes au quotidien
Atelier d’écriture
Du 31 janvier au 27 mars

ANIMATIONS SCOLAIRES :
contes - visites guidées de l’exposition - visite de la verdine d’Antoine - animations autour des petites roulottes de Paskal et Léa - animations par Picardie-Laïque



PRESENTATION DU PROJET

L’exposition a pour ambition d’inviter le visiteur à effectuer un long voyage dans un univers méconnu, à travers les prismes de l’histoire, de la sociologie, de la culture
et des arts.

VERNISSAGE

jeudi 19 janvier 2012 à partir de 18h30

Interventions des artistes présents et prises de parole de Ahmed Ahkim du Centre de Médiation des Gens du voyage et des Roms et de Nicole Rey (Perpignan) sur la situation critique des Gitans dans les Pyrénées orientales.
L’exposition est visible du 20 janvier au 18 avril 2012, les mercredis de 14h à 19h, jeudis et vendredis de 14h à 17h et les samedis de 10h à 13h ou sur rendez-vous.
Entrée libre.
Attention, durant les vacances de Pâques, soit du lundi 2 avril au vendredi 13 avril, l’exposition sera visible du mardi au vendredi de 14h à 17h ou sur rendez-vous.


Ce parcours, destiné aux adultes et aux enfants à partir de dix ans, s’appuie sur une ligne du temps qui débute par le départ des Roms de l’Inde, probablement au 10e siècle, et qui décrit leurs péripéties aux siècles suivants jusqu’à la situation actuelle. Nous illustrerons à l’aide de nombreux documents la bienveillante curiosité au départ mêlée de fascination, qui peu à peu s’est transformée en méfiance et rejet ; nous parlerons de l’esclavage en Roumanie, des bannissements, mises aux galères, mesures de contrôle de plus en plus poussées ; et nous évoquerons les diasporas des différents groupes qui se sont constitués au cours de l’histoire : gitans espagnols, manouches français et allemands, sintis, kalderash, gypsies anglais, etc.

Nous nous pencherons de manière approfondie sur la Seconde Guerre mondiale et le génocide des Tsiganes, avant de nous confronter à l’actualité : les difficultés rencontrées par les Gens du voyage pour faire respecter leur mode de vie et accéder à leurs droits élémentaires, la situation dramatique des Roms partout où ils résident, l’évolution des politiques européennes et belges à cet égard, sans oublier la
conscientisation politique des Roms.

(…) L’exemple des discours produits et reproduits sur les Tsiganes depuis
plus de 200 ans montre que ne pas poser ces questions, c’est pérenniser un épais brouillard de stéréotypes et d’évidences (souvent contradictoires, d’ailleurs), rendant les réalités bien impuissantes face à l’imaginaire.
Pourquoi des générations de tsiganologues ne sont-elles pas parvenues à ébranler le sens commun ? Pourquoi les clichés de 2010 sont-ils les mêmes que ceux de 1850 ? Est-ce parce qu’ils sont fondés ? Ou parce qu’ils jouent le même rôle aujourd’hui qu’au
19è siècle ?
Martin Olivera, antropologue

Nous explorerons aussi la culture tsigane, en découvrant les valeurs, les modes de vie, les défis sociaux qui y sont attachés ; nous analyserons sans tabous les stéréotypes associés aux Tsiganes et les différentes formes de stigmatisation d’hier à aujourd’hui. Mais le voyage ne s’arrêtera pas là, puisque nous confronterons mythes et réalités au fil des siècles à travers les représentations véhiculées par la littérature et la bande dessinée, les arts plastiques, la photo, le cinéma et la musique.

Nous ne nous priverons pas du bonheur de lire, écouter, contempler les œuvres d’écrivains et artistes tsiganes, et nous aurons l’occasion de rencontrer de nombreux témoins, acteurs associatifs, médiateurs sociaux, hommes et femmes tout simplement, roms ou voyageurs, qui nous feront part de leurs expériences, difficultés, espoirs et projets.

Assez parlé, entrez donc, et prenez votre temps...



Littérature

On explorera le mythe du Bohémien, de la Gitane, du Tsigane dans la littérature occidentale pour adultes, dans la BD, et dans les albums illustrés pour enfants, de Cervantès à nos jours ; de même que dans la peinture, la musique et la chanson française.
Une bibliographie et une centaine de romans, fictions, témoignages, essais, livres de photos, poésie, contes, livres pour enfants et BD seront à la disposition du public, en consultation dans l’exposition et à la bibliothèque communale de Saint-Gilles ; un stand de livres préparé par la librairie saint-gilloise Les Yeux Gourmands attendra les visiteurs de tous âges.

Arts plastiques

De l’iconographie et des représentations dans la peinture, du 17è siècle au 20è siècle, en passant par les cartes postales, les revues, les livres pour enfants parsèmeront le parcours du visiteur. Avec notamment des affiches sur des proverbes roms, réalisées dans un village "d’intégration" de Roms en France par Chloe Chapeaublanc, graphiste et illustratrice française, les tableaux du peintre tsigane Gabi Jimenez, et des installations temporaires, telles les petites roulottes sculptées
de Paskal Tirmant.

JPEG


Au Centre culturel Jacques Franck, du 20 janvier au 4 mars, l’exposition Vous avez dit Roms ? présentera des tableaux de Gabi Jimenez, des planches de bandes dessinées de Kkrist Mirror et des photos de Lydie Nesvadba.

Vernissage le 19 janviers à 18h

Photographies

Regards d’ici et d’ailleurs, d’Europe et des Balkans, par des photographes offrant des
représentations très variées des Roms et des Tsiganes. Nous voyagerons loin des stéréotypes du romantisme flamboyant ou de l’esthétique misérabiliste de certaines peintures, en découvrant la réalité à travers des photographies de Michel Loriaux, Antoine Durand, Klaus Reimer, Jean-François Rochez et Marina Obradovic. Nous découvrirons aussi les grands formats sur bâches d’Eric Roset,
ainsi que Mémoire tsigane, un photomontage des photographies de Matéo Maximoff, premier écrivain rom à avoir écrit en français, qui a photographié sa famille en noir et blanc et a photographié sa famille en noir et blanc et en couleurs.


Des Roms debout

La photographe Virginie Nguyen Hoang a accompagné des familles roms à Bruxelles. Il se dégage de ses photos une image juste et simple de familles prises dans leur quotidien, ce qui permet, au-delà de l’image que l’on se fait des Roms, de rencontrer des personnes. L’exposition s’accompagne des textes nécessaires pour nous permettre de percevoir les nuances et la complexité des situations des Roms en Belgique.

Exposition produite par le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie

Un parcours historique

Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation des Pyrénées-Orientales ont réalisé l’exposition Samudaripen. Les Tsiganes, des persécutions au génocide, basée sur de nombreuses sources. Ces textes et images - photographies, dessins, cartes - retracent l’histoire des Tsiganes depuis les origines et seront complétés en ce qui concerne la Belgique par des extraits de l’ouvrage à ce jour inédit de l’historien belge Frank Seberecht.

Des documents d’archives

On s’arrêtera devant les photos des Gurême, une famille tsigane franco-belge. À 85 ans, Raymond Gurême est l’un des rares survivants d’une page occultée de l’histoire de France : celle de l’internement sur son sol de familles nomades, de 1940 à 1946.

Son livre Interdit aux Nomades, co-écrit par Isabelle Ligner et paru chez Calmann-Levy, témoigne de la souffrance des siens.

Enfin, le visiteur lira les noms des membres de familles tsiganes déportées à bord du Convoi Z, parti de la caserne Dossin à Malines vers Auschwitz le 15 janvier 1944. Grâce aux documents audiovisuels prêtés par le Musée Caserne Dossin et le Cegesoma, il pourra aussi mettre un visage sur plusieurs de ces noms, et entendre des voix de rescapés.

Un espace multimedia

Les visiteurs auront la possibilité de visionner un film réalisé par des jeunes Roms au Foyer, à Molenbeek, des documentaires des réalisatrices Milena Bochet et Marta Bergman et d’écouter des documents sonores récoltés par Violaine de Villers et Jean-Marc Turine. Ils auront également accès à plusieurs sites qui s’intéressent de façon approfondie aux Roms de différents pays, et notamment à l’excellent Le monde ne tourne pas Rom du Liégeois Patrick Séverin.


RENCONTRES


- jeudi 19 janvier
Inauguration
Interventions d’Ahmed Ahkim, directeur du Centre de Médiation des Gens du voyage et des Roms à Namur et de Nicole Rey de l’association « Les Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation des Pyrénées-Orientales ».

Exposé Inaugural par :

Alain Reyniers

Alain Reyniers, ethnologue, assume la direction scientifique de la revue Etudes Tsiganes à Paris. Depuis plus de vingt-cinq ans, il suit les Tsiganes en Europe occidentale et orientale. Il leur a consacré plusieurs ouvrages et articles dans des revues spécialisées, et notamment en 1998 le livre Tsigane, heureux si tu es libre !

Table ronde :

Rapprochement entre Roms et Gadjé par l’art et la culture

- vendredi 20 janvier à 20h

Les acteurs de la sphère culturelle rom ont trouvé dans l’art un moyen de toucher le public des Gadjé et de présenter une image plus large et plus juste de l’identité complexe de leur peuple. Le rôle des festivals, expositions, concerts à message, films, etc. est crucial dans les efforts récents pour l’inclusion de la plus importante minorité européenne au sein de l’UE, tout en assurant la sauvegarde de son héritage culturel.

Avec Tcha Limberger, violoniste manouche, Marina Obradovic, peintre et photographe, Kris Kaerts, animateur d’un atelier théâtre avec des jeunes Roms et des primo-arrivants d’origines diverses, et Ljuba Radman, présidente de Romani Yag, animatrice de la rencontre.

Les Femmes dans la Culture Tsigane

Projection du film :

Gitana Soy

(Espagne, 2010 - 40 mn)

- jeudi 26 janvier à 19h

Dans l’Espagne des années nonante, les femmes gitanes commencent à s’organiser en associations afin d’améliorer leur situation et celle de leur communauté. Gitana Soy, réalisé par Meritxell de la Huerga, donne la parole à certaines d’entre elles. Il sera présenté pour la première fois en Belgique à l’occasion de cette soirée.

La soirée se poursuivra par une
conférence et table ronde à partir de 20h

Claire Auzias, historienne, sociologue, féministe, chercheuse à l’Université de Lisbonne et spécialiste des Tsiganes évoquera dans son exposé les thématiques de son ouvrage Chœur de femmes tsiganes, paru aux éditions Egrégores en 2009. Elle participera à un débat avec Refika Cazim, interprète, Daniela Novac, travailleuse sociale et Nouka Maximoff, conteuse.
La rencontre sera animé par Irène Kaufer, féministe, membre de la revue Politique et écrivain.


Table ronde :

BRUXELLES, 21e SIÈCLE, DES ROMS PARMI NOUS

- mercredi 1er février à 20h

Des familles Roms se font expulser de refuges temporaires, se nourrissent de rien, n’ont pas accès aux soins… Qui sont ces personnes,quels pays et quels dangers ont-elles fuis et à quoi aspirent-elles ? N’ont-elles vraiment aucun droit ? Des travailleurs sociaux, juristes et médiateurs nous aideront à comprendre la situation actuelle des Roms, les politiques mises en œuvre et les enjeux qui se dessinent.

Avec Mathieu Biétlot, coordinateur sociopolitique à Bruxelles-Laïque, Refika Cazim, traductrice au Setis, Koen Geurts, coordinateur du service Roms et Gens du voyage au Foyer à Bruxelles, Caroline Intrand, experte au Ciré, Darius Mihai, médiateur rom et Véronique van der Plancke, vice-présidente de la LDH, avocate.

Animation par Jean Cornil, ancien parlementaire, chargé de recherches au PAC.

et en avant-soirée au Pianofabriek

(rue du Fortstraat 35, 1060 St Gillis/Gilles)

CROSSING : THÉÂTRE EN CHANTIER AVEC DE JEUNES ROMS DE BRUXELLES

Kris Kaerts met en scène un spectacle avec des jeunes, notamment Roms, qui suivent des cours au Foyer à Bruxelles. Ce spectacle, destiné à tous les publics, parle du milieu de vie de ces jeunes et de leur culture.
Vous êtes invités à la première présentation publique du travail en cours ! (Entrée libre).


Table ronde :

LES GENS DU VOYAGE ONT DROIT AU RESPECT DE LEURS DROITS !

- jeudi 9 février à 20h

Autour des questions liées à l’habitat, aux spécificités du mode de vie des Gens du
voyage et aux droits humains en général (scolarité, soins…), nous invitons à témoigner et débattre Ahmed Ahkim, directeur du Centre de médiation des Gens du voyages et des Roms, Dirk Beersman, directeur du Kruispunt Migratie-Integratie, Manuel Charpentier et monsieur Zep, représentants de Gens du
Voyage en Belgique, Barbara Mourin, coordinatrice de Picardie Laïque, et Marie Charles, juriste à la Ligue des Droits de l’Homme.
Le débat sera animé par Pierre Delhez, qui a travaillé auprès des Gens du voyage au service Logement de la Ville de Bruxelles.

Table ronde :

L’UNION EUROPÉENNE ET LES ROMS



- mercredi 7 mars à 20h

Cette rencontre est organisée par la revue migrations|magazine, éditée à l’initiative du CIRÉ dans le cadre de son numéro 6 (février 2012) consacré aux Roms et aux Tsiganes.

La table ronde portera sur le traitement par l’Union européenne de la « question rom ». Des intentions positives des années 80 à la stratégie européenne pour l’inclusion des Roms, en passant par les prises de position de Viviane Reding (Commissaire européenne Justice, droits fondamentaux, citoyenneté) durant l’été 2010 contre les agissements de l’État français à l’égard des Roms. Où en est-on aujourd’hui ?
Hélène Flautre, députée européenne Europe Écologie, fera le point sur ce cheminement européen en lien avec les actions locales qu’elle mène ; Martin Olivera, docteur en ethnologie, dont l’un des domaines de recherche porte sur l’anthropologie des sociétés roms/tsiganes, membre du comité de pilotage du réseau scientifique européen Urba-rom, portera un regard critique sur la fabrication de la « question Rom » et les enjeux de cette politique européenne.
Caroline Intrand, experte politique au CIRÉ aidera à la contextualisation de cette politique.

La discussion sera modérée par Laurence Vanpaeschen, secrétaire de rédaction de la revue migrations|magazine.


Table ronde :

LITTÉRATURES TSIGANES

- jeudi 8 mars à 20h

Avec Cécile Kovacshazy, Maître de conférences à l’Université de Limoges, spécialiste de littérature tsigane comparée, et Stipan Bosnjak, auteur de Lettre ouverte d’un petit-fils Rom à sa grand-mère croate.
La rencontre sera animée par Xavier Dessaucy, romaniste, enseignant et détaché pédagogique auprès d’Indications.


Témoignage littéraire :

INTERDIT AUX NOMADES

- mardi 13 mars à 20h

Une rencontre avec Raymond Gurême, survivant des camps français d’internement des familles nomades et Isabelle Ligner, journaliste AFP, co-auteurs du livre Interdit aux nomades paru en 2011 chez Calmann-Lévy.

À 86 ans, Raymond Gurême est l’un des derniers témoins directs de l’internement des Tsiganes en France. Isabelle Ligner, journaliste-reporter depuis plus de 15 ans, cherche en France comme à l’étranger à éclairer les mécanismes de l’exclusion, notamment à travers des reportages et enquêtes sur les Tsiganes et les Gens
du voyage.
L’entretien sera animé par Françoise Nice, journaliste.


Table ronde :

ROMS D’ICI ET D’AILLEURS, DES CRÉATEURS TÉMOIGNENT

- Lundi 19 mars à 19h30

Ils sont cinéastes, écrivains ou photographes ; ils consacrent leurs œuvres, ou certaines d’entre elles, à témoigner de la culture des Roms, de leurs conditions de vie ou des discriminations dont ils sont victimes.
Milena Bochet a réalisé Vozar en 2001, un documentaire consacré au village tsigane de Hermanovce ; Marta Bergman a corréalisé en 1991 La ballade du Serpent, une histoire tsigane et en 2004 Clejani, du nom du village roumain où résident les Tsiganes de La ballade du Serpent.

Klaus Reimer est photographe et a accompagné Marta Bergman dans ses pérégrinations. Jean-Marc Turine est écrivain, producteur et réalisateur à France Culture, auteur notamment de Le Crime d’être Roms. Notes au présent, éditions Golias, 2005.

Michel Loriaux est photographe ; il a accompagné le Taraf de Haïdouks lors de son concert de solidarité dans un camp rom en banlieue Parisienne, où 150 personnes vivaient de manière très précaire dans des caravanes délabrées sans eau ni électricité (avant d’être expulsés).

Le débat sera animé par Paul Hermant, fondateur de l’opération Villages Roumains devenu Causes Communes, chroniqueur engagé à la RTBF.


Table ronde :

LE GÉNOCIDE DES TSIGANES EN EUROPE

- mardi 20 mars à 20h

Entre 1938 et 1945, des centaines de milliers de Tsiganes ont été exterminés par les nazis. Des chercheurs et historiens nous éclaireront sur la spécificité et les enjeux historiques et politiques liés au génocide des Tsiganes : Lydia Chagoll, écrivaine et réalisatrice belge, est l’auteure de Tsiganes sous la croix gammée paru chez Luc Pire en 2009, Michel Hérode est chargé de mission au sein de la cellule Démocratie
ou barbarie, Monique Heddebaut est historienne et Frank Seberechts, Docteur en Histoire Contemporaine, est l’auteur d’une étude sur la situation des Gens du Voyage en Belgique avant, pendant et après la seconde guerre mondiale.

Rencontre :

LES ÉDITIONS WALLÂDA

- jeudi 29 mars à 20h

Les éditions associatives Wallâda sont spécialisées depuis plus de vingt dans la littérature tsigane. La collection Waroutcho revêt une dimension européenne avec des traductions de romans, poésie, théâtre, contes, documents tsiganes.
Wallâda participe à de nombreuses animations et colloques et dispose d’expositions sur les écrivains tsiganes et la poésie de ce peuple.

Sa fondatrice et directrice, Françoise Mingot, viendra nous faire découvrir cet univers en compagnie de plusieurs de ses auteurs : Roberto Lorier, Ricardo Viscardi et, sous réserve, Miguel Dufour.

SPECTACLES

Spectacle conté par Nouka Maximoff :

LE PEUPLE DE LA NUIT

- mercredi 25 janvier à 19h30

Voici les Histoires épouvantables des Roms, d’après des extraits du livre de Matéo Maximoff, La poupée de Mameliga. Exceptionnellement, le non-Tsigane, le Gadjo, est invité à entendre « les histoires de la peur ». Celle d’un mort qui n’est pas vraiment mort et qu’il faut tuer à nouveau… Une femme qui quitte son cercueil pour poursuivre le voleur qui lui a dérobé ses bijoux dans sa tombe… Deux cadavres qui se battent jusqu’aux premières lueurs de l’aube…
Pour adolescents et adultes.

Contes, musique et poésie par Nouka Maximoff et Djaïma :

ÂMES VAGABONDES

- samedi 28 janvier à 19h

De son histoire familiale, de son enfance vécue entre nomadisme et sédentarité, de ses lectures, notamment les livres de son père l’écrivain Matéo Maximoff, Nouka Maximoff extrait une mémoire faite de paroles, d’imaginaire et de souvenirs divers. Des souvenirs qui rejaillissent à travers des contes qu’elle prend plaisir à partager. Djaïma, comédienne, danseuse et violoniste, passionnée par la musique tsigane,
l’accompagne dans ce spectacle tous publics.


Concert :

TCHA LIMBERGER EN TRIO AVEC CSIKOS VILMOS ET BENJAMIN CLÉMENT

- vendredi 10 février à 20h

Musicien d’origine belge, Tcha Limberger est le fils du guitariste Vivi Limberger et le petit-fils du violoniste Piotto Limberger, grande figure de l’histoire du jazz manouche hollandais. Il commence le violon à l’âge de 17 ans, puis part à Budapest pour perfectionner son jeu avec le violoniste Horvat Bela. Tcha joue dans de nombreux groupes aux styles très différents, comme Aka Moon, Hijaz (arabo-jazz), Lollo
Meier Sirin, Braboschinke (musique yiddish), Romani, Waso Jazz...
À la tête du Budapest Gypsy Orchestra, il a sorti en 2009 un premier album intitulé Bura Termett ido.


Promenade contée par Paskal et Léa :

PETITES ROULOTTES :

- jeudi 16 février 2012 à 17h

« J’ai commencé la Collection des roulottes en 2008. Mais aujourd’hui, en 2011, elles
sont vingt-six, nées de mes lectures sur la vie nomade, de quelques rencontres avec des voyageurs, de films et de beaucoup de musique…
Vingt-six petites roulottes qui ont envie de voyager un peu, ensemble, pour faire rêver,
pour faire parler, pour provoquer des échanges, des partages. Car chacune a une histoire, et est porteuse d’autres histoires… »


Avant-première belge :

MÉMOIRES TSIGANES, L’AUTRE GÉNOCIDE

- jeudi 15 mars à 20h

Au Centre culturel Jacques Franck

Ce film écrit par Henriette Asséo, Idit Bloch et Juliette Jourdan et réalisé par Juliette Jourdan et Idit Bloch raconte l’histoire de la persécution des Tsiganes par les nazis et leurs alliés, en Europe, à partir du témoignage des derniers survivants et d’images d’archives pour la plupart inédites.

Auteurs : Henriette Asséo, Idit Bloch & Juliette Jourdan
Réalisateurs : Juliette Jourdan et Idit Bloch
Production : Marie-Hélène Rank et Marc Edwards, Kuiv production et Mémoire Magnétique avec la participation de France Télévision
Durée  : 1h10

La projection sera suivie d’un entretien avec Henriette Asséo et Idit Bloch, animé par Jean-Marc Turine, auteur de « Du crime d’être rom ».

Soirée organisée en partenariat avec le CCJF dans le cadre de la 7ème édition du Festival du film « A films ouverts ».
Plus d’infos sur www.lejacquesfranck.be

P.a.f.  : 4 € adultes, 2,5 € -26 ans, allocataires sociaux et seniors.

ANIMATIONS

Visites guidées pour scolaires et groupes
Lundi toute la journée et le matin du mardi au vendredi.
Max. 25 élèves accompagnés d’un enseignant.
Paf : 1 euro/élève.
Réservations : 02 / 543 12 21 ou y.vlaminck@scarlet.be
Pour les enfants de 5ème et 6ème primaire
Visites commentées de janvier à avril, en ce compris durant les vacances de Pâques. Un excellent dossier pédagogique édité par la revue Okapi en 2006, intitulé
Roms, Gitans, Manouches, Citoyens à part…entière ! sera offert aux enseignants.
Pour les élèves du secondaire et les jeunes adultes
Parcours spécifique au sein de l’exposition, nourri du livre J’ai vu pleurer un vieux Tsigane de Guy Jimenez et du dossier pédagogique qui l’accompagne, ainsi que
de l’album de proverbes Paroles de Gitans. Le dossier pédagogique réalisé par Amnesty International est à la disposition des enseignants

Les animations : en journée et sur inscription uniquement !
Les animations sont destinées aux classes ou groupes organisés avec un accompagnateur ; des groupes d’adultes constitués peuvent également réserver une séance. Attention, les animateurs viennent de l’étranger, et ne restent chacun que
deux ou trois jours. Le nombre de séances sera donc limité, et les premiers inscrits auront évidemment priorité !

Séances contées par Nouka Maximoff

(voir à la rubrique spectacle)
Du mardi 24 au vendredi 27 janvier
« A travers les récits qu’elle distille avec le talent naturel de ceux qui les ont vécus, Nouka repousse les préjugés, nous invite à la tolérance et nous offre une réflexion tantôt rude, tantôt amusée, sur la vie des Roms ». Ouest France, 2006.
Une séance de contes dure entre une heure (enfants à partir de 6 ans) et une heure trente (tous publics) et peut être prolongée par les questions du public.

Animations autour des petites roulottes de Paskal et des livres de Léa

(voir à la rubrique spectacle)
Du mercredi 15 au vendredi 17 février
Pour enfants et tous publics

Découverte de la Verdine d’Antoine


Lundi 16, mardi 17 et mercredi 18 avril

La Verdine stationnera devant l’Eglise, au Parvis de Saint-Gilles. Cette roulotte au décor intérieur tout à fait conservé et soigneusement entretenu par Antoine, et complété d’éléments représentatifs du patrimoine des Gens du voyage comme un orgue de barbarie et une remoulette, est le cadre d’animations articulées en fonction des demandes. On peut la visiter virtuellement sur http://la-verdine--antoine.skyrock.com/

Les animations de Picardie -Laïque


Les Roms, les Gitans, les Gens du voyage… Voleurs, mendiants ou musiciens virtuoses, rois de la débrouille, derniers vrais humains libres ? Quels stéréotypes ! Et la réalité dans tout cela ? Picardie Laïque propose aux jeunes à partir de 16 ans une animation ludique visant à susciter la prise de conscience des stéréotypes et préjugés, à comprendre leurs liens avec les discriminations, à mieux connaître la communauté belge des Gens du voyage et à réfléchir sur la diversité
culturelle.

Max. 25 participants par animation ; 2 modules de 100 minutes ; à la Maison du Livre (contact : Yolande Vlaminck 02/ 543.12.21) ou dans votre établissement (Contact : melanie.andre@laicite.net ou katty. jaumotte@laicite.net).

LES ATELIERS


Deux ateliers dont les productions seront mises en valeur dans l’exposition à l’occasion du dévernissage. Tous les détails dans les pages ateliers et stages.

Du 31 janvier au 27 mars 2012


Nomadismes au quotidien


_

Atelier d’écriture pour adultes
Animé par Marie-André Delhamende

Du 28 janvier au 10 mars 2012


Atelier de cinéma d’animation


_
à partir du film Gypsy Caravan
Animé par Gyora Glupczynski

LES PUBLICATIONS SPÉCIFIQUES

Terrain désigné

texte et dessins inédits de Gabi Jimenez, recueil à tirage limité.

Tsiganes de papier

Tiré à part réalisé par la revue Indications, avec des articles sur les représentations des Tsiganes dans la littérature, des interviews d’écrivains tsiganes, une bibliographie et la présentation de l’ensemble des ressources de l’exposition.

LES PARTENAIRES, STRUCTURES ET PERSONNES RESSOURCES


Amnesty International – Belgique francophone, L’Advog à Pontoise ; La Bibliothèque communale de Saint-Gilles ; Le Centre Culturel Jacques Franck, le Cegesoma, Le Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms à Namur, la Cellule des Gens du voyage et des Roms du Centre Régional d’Intégration le Foyer à Molenbeek, le Ciré, le CVB, Les Etudes Tsiganes, la Fnasat à Paris, Amir et Frie Haberkorn, la revue Indications, L’Institut Marcel Liebman, KazerneDossin à Malines, Nicole Rey et Les Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation des Pyrénées-Orientales, Lezarts Urbains, La Ligue des Droits de l’Homme, la revue Migration/Magazine, Picardie Laïque asbl, Ljuba Radman, Présence et Action Culturelles, Romani Yag, Frank Sebberecht, Violaine et Jean-Marc Turine, l’UPJB, les éditions Wallâda et Françoise Mingot, et tous ceux que nous ne pouvons nommer ici qui ont partagé avec nous leurs expériences, leurs idées et leur enthousiasme.

Avec le soutien exceptionnel de La Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Merci à la Cellule Démocratie ou barbarie et à l’échevinat de la Culture de la Commune de Saint-Gilles.

P.a.f :
Les tables rondes, spectacles, avant-première : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs, entrée libre pour les sans papiers.
Les animations : 1 euro
Le concert de Tcha Limberger : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euros article 27, entrée libre pour les sans papiers
L’exposition est visible du 20 janvier au 18 avril 2012, les mercredis de 14h à 19h, jeudis et vendredis de 14h à 17h et les samedis de 10h à 13h ou sur rendez-vous.
Entrée libre.
Attention, durant les vacances de Pâques, soit du lundi 2 avril au vendredi 13 avril, l’exposition sera visible du mardi au vendredi de 14h à 17h ou sur rendez-vous.|


_

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !