Expos/Evénements - Avril-Juin 2018

Salope ! ... et autres noms d’oiselles Vernissage 02/05 19h * Banquet littéraire 18/05 19h * Le corset invisible Vernissage 26/05 14h * Parcours croisé dans les deux expos 31/05 18h30 * De l’insulte... aux femmes 31/05 19h30 * Le féminisme dans tous ses débats 29/05 18h * Fête des 20 ans 15/06 18h30


SALOPE ! ... ET AUTRES NOMS D’OISELLES

Une exposition scientifique, artistique et éducative conçue et réalisée par ULB Culture

Salope, un mot provocateur pour une exposition ! Pourquoi en faire étalage, le mettre en avant en l’exposant ? Parce qu’il est un symbole, qu’il est chargé de sens contradictoires et recouvre une histoire des pratiques sociales, culturelles, des imaginaires, des représentations, des fantasmes…

Dans son aspect éducatif, l’exposition prend la forme d’un parcours pour comprendre les mécanismes psychiques et sociaux qui président à l’insulte : Pourquoi insulte-t-on ? Quels mots nous blessent-ils ? Comment ? Dans quel but ? À travers des exemples de femmes illustres ou médiatiques, de la littérature à la politique, du livre aux réseaux sociaux, l’exposition décortique le mécanisme de l’insulte.

Des installations reprenant des listes d’insultes attestées en français et en néerlandais (le corpus – qui pourra être complété par les visiteurs) ainsi que des panneaux historiques sur certains événements marquants liés à l’histoire des femmes et de leurs prises de paroles publiques pour l’aspect scientifique. L’insulte, comme baromètre des normes acceptables en vigueur dans une société…

Ce parcours donne des clés pour comprendre les mécanismes psychiques et sociaux qui président à l’insulte ; en contrepoint, les œuvres présentées par les artistes plasticiens contemporains (Belgique et France) invitent à s’interroger sur le pouvoir des mots. Elles proposent une certaine vision de l’histoire des femmes et des représentations qui lui sont attachées ainsi qu’un regard sur la fabrique des stéréotypes préalable à la formation des insultes.

Les artistes :

  • Eric POUGEAU : ses couronnes mortuaires ornées d’insultes interrogent aussi sur la force ou la vacuité de l’insulte et ses rapports avec d’autres tabous comme la mort…
  • Lara HERBINIA : portraits photographiques de femmes mises en situation d’insultées dans une facette de leur identité et pas toujours celle que l’on croit.
  • Tamina BEAUSOLEIL : ses dessins de femmes animales magnifient un aspect connoté négativement dans l’insulte aux femmes : les noms d’oiseaux et d’autres espèces…
  • Cecilia JAUNIAU : ses dessins de corps prisonniers, soumis, interrogent sur la domination de la beauté stéréotypée dans le domaine artistique.
  • Sara Judice de MENEZES : à travers ses installations, elle revisite des attributs féminins qui semblent traditionnels mais qui sont déplacés par leurs formes en excès.
  • François HARRAY : ses photos, originales ou recomposées à partir d’œuvres du patrimoine historique, interrogent sur les frontières et les « non frontières » entre les sexes et les identités.
  • Martine SEGUY : ses « poèmes volumes » exploitent l’actualité en la détournant au profit de champs sémantiques neufs et illimités ; c’est avant tout l’émotion qu’elle exalte, à travers ses sculptures de mots.
Vernissage

• Mercredi 2 mai de 19h à 22h

Laurence Rosier, la commissaire de l’exposition, nous parlera de la genèse de l’exposition, de la démarche et de ses objectifs, en présence de certains des artistes. Nous clôturerons la soirée avec des performances de slameuses de l’atelier Slam, paroles de femmes , animé en 2017 par Maïa Chauvier.

L’exposition sera visible du 3 mai au 2 juin.
Les mardis de 14h à 17h, les mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 18h, ou sur rendez-vous.
Ouverture les week-end du Parcours d’Artistes les samedi et dimanche 26 et 27 mai & 2 et 3 juin de
14h à 19h. Fermé les 10, 18 et 21 mai.
Visites commentées pour scolaires et groupes sur rendez-vous : 02/543.12.21 ou info@lamaisondulivre.be.

Sommaire


BANQUET LITTERAIRE : LA CUISINE DES ECRIVAINS

• Vendredi 18 mai à 19h

Pour fêter ses 20 ans, la Maison du Livre a sorti la vaisselle des grands jours, cuisiné des mets délicieux inspirés d’œuvres littéraires et vous attend pour une soirée conviviale alternant lectures et dégustations gourmandes.

Littérature et gastronomie se nourrissent mutuellement depuis toujours. Vous gardez la nostalgie des confitures des Malheurs de Sophie ? La cuisine roborative de l’inspecteur Pepe Carvalho aiguise votre appétit ? Vos papilles s’égaient à l’idée du pianococktail de L’Écume des jours ? La simple évocation du festin de Babette fait grenouiller votre estomac ? Cuisine raffinée, populaire, gastronomique, exotique, moléculaire ou du terroir nourrissent les auteurs. En retour, leurs œuvres se dégustent ou se dévorent, on s’en abreuve, on s’en repaît.

D’Edmond Rostand (Aaah la tarte aux amandines de Cyrano !) à Michèle Barrière (Souper mortel aux étuves), de Georges Simenon à Lily Prior (La Cucina) ou à Amélie Nothomb (Hygiène de l’Assassin), du Menu qui sauve la vie de Thomas Lieven dans On n’a pas toujours du caviar de J. M. Simmel à La Colère des Aubergines de Bulbul Sharma, certains auteurs s’amusent même à glisser dans leur œuvre de véritables recettes. A l’occasion du banquet littéraire, nous en réaliserons quelques unes pour vous !

Attention, il s’agit d’un repas servi à table par une équipe de dévoué.es maîtres.se.s d’hôtel ; pour votre confort, le nombre de convives est limité à 40.

P.a.f. : 15 euros - 11 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi, y compris l’eau et l’apéro.

Réservation indispensable avant le lundi 14 mai à 12h : 02/543.12.22 ou m.ferrier@lamaisondulivre.be. Votre réservation ne sera effective qu’à la réception de votre paiement.

Sommaire


LE CORSET INVISIBLE

Le corps des femmes est soumis à de nombreuses pressions. Il doit être beau, ferme, lisse. Mince avec des formes. Sexy sans être vulgaire. Couvert, mais pas voilé. Certes, le corset n’est plus utilisé de nos jours… Mais le corps féminin est-il pour autant libéré ?

À l’initiative d’Hispano Belga asbl, une quinzaine de femmes de tous âges et origines diverses se sont rencontrées une fois par semaine pendant plus d’un an. Elles ont mené une réflexion sur les injonctions adressées à leur corps, au travers d’un travail créatif de détournement de la dentelle et de la broderie.

La démarche, co-animée par l’artiste Catherine Van Assche et l’animatrice els De Clercq, a donné naissance à une dizaine d’œuvres individuelles et collectives.

Les œuvres mettent en scène des poupées qui cherchent à se libérer de leur prison dorée, d’autres pieds et poings liés aux pièces de la maison. Ailleurs, le corps se donne à voir, par transparence, dans toute sa nudité et sa pilosité. Les témoignages frappent fort. Entre injonctions et libérations, forces et fragilités, chacune des œuvres raconte une histoire féminine à la fois profondément intime et infiniment universelle.

Vernissage

• Samedi 26 mai à 14h

L’occasion d’échanger avec les créatrices ainsi que les animatrices autour de leurs oeuvres et de leur démarche artistique.

Ce travail sera exposé au rez-de-chaussée de la Maison du Livre les 26, 27 mai & 2, 3 juin 2018 de 14h à 19h.

Sommaire


PARCOURS CROISE DANS LES DEUX EXPOS

• Jeudi 31 mai à 18h30

Laurence Rosier et Els De Clercq, commissaire de l’expo Le Corset invisible, vous convient à un parcours croisé au sein des deux expositions. Comment l’une et l’autre ont-elles été pensées et conçues ? Qu’est-ce que les participantes du collectif Hispano-Belga ont envie de vous raconter de leur expérience à vous, public ? Comment ces émotions, liées à l’intime de l’identité corporelle, deviennent-
elles œuvres sous les regards de tous ?

Entrée libre.

Sommaire


DE L’INSULTE... AUX FEMMES

• Jeudi 31 mai à 19h30

Les rapports entre la langue, le pouvoir, la violence et les femmes sont plus que jamais au cœur de l’actualité. Laurence Rosier, commissaire de l’exposition et professeure de linguistique, d’analyse du discours et de didactique à l’ULB nous présentera son livre De l’insulte... aux femmes, dans lequel elle passe la violence verbale au crible de l’analyse à travers le genre, les archétypes, les lieux, les règles explicites et implicites de l’injure en société et sur la toile. Bienvenue dans l’arène du langage.

Entrée libre.

Sommaire


LE FÉMINISME DANS TOUS SES DÉBATS

N° spécial de Bruxelles Laïque Echos

• Mardi 29 mai à 19h

Dans ce dossier, Bruxelles Laïque propose de dresser un portrait du féminisme en 2018 afin de se questionner sur ses possibilités, mais aussi sur ses limites et sur les façons de traduire certaines avancées réalisées dans les derniers mois en acquis durables. Alors, y a-t-il une façon plus légitime qu’une autre d’être féministe ? Quid de la liberté sexuelle et du puritanisme ? Comment éviter les écueils des tribunaux populaires et l’émocratie des médias sociaux ? Comment penser une société plus juste envers les femmes ? Autant de questions qui interpellent et qui méritent qu’on s’y arrête pour réfléchir.

Animées d’un esprit critique, les contributions mettent ici en perspective différentes manifestations, mais aussi différentes critiques du féminisme. Il s’agit de sortir du ring des médias sociaux pour retourner aux principes du libre-examen afin d’alimenter la réflexion des lecteurs et ainsi le débat démocratique.

Le public est invité à débattre avec de nombreux contributeurs.trices à ce numéro. Les participantes de l’atelier Paroles de femmes, animé par Maïa Chauvier, slameront leurs textes.

Entrée libre

Sommaire


• Vendredi 15 juin

LA FÊTE DE FIN D’ANNÉE...

De 18h30 à 20h30, venez découvrir les « Fruits de la saison » 2017-2018 et fêter le début de l’été ! Nous vous convions à une soirée conviviale avec au programme : cocktails, grignotages à prix doux, exposition des calligraphies et des autres réalisations créées lors des ateliers, rencontre avec les animateurs et découverte des textes des ateliers édités en petits recueils...

Un grand MERCI aux animatrices et animateurs de cette saison : Maïa Chauvier, Benoît Coppée, Annick Chantrel Leluc, Amélie Charcosset, Luc Dellisse, Claire Ducène, Olivier Cinna, Marie-Andrée Delhamende, Véronique Denoël, Christine Henkart, Mouna Imad-eddine, Eva Kavian, Marie-Paule Kumps, Veronika Mabardi, Cédric Migard, Maya Schuiten, Satoru Toma ainsi qu’à tous les participants des ateliers et des stages.

Entrée libre

LE BAL DU GRAND SOIR... DE NOS 20 ANS !

A l’occasion de ses 20 ans, la Maison du Livre s’adonnera au plaisir de la danse et du remue-la-tête avec un répertoire monté spécialement pour l’occasion, derrière le lutrin et le micro d’Alain Lapiower.

On s’y déhanchera sur quelques fleurons festifs de la chanson sociale de différentes époques, du mambo guerillero au reggae stand up, du rock alternatif au rap !

Avec notamment Jacques le Texier (batterie), Marc De Martelaer (basse), Noé Preszow clavier & voix. Et des invités surprise...

P.a.f. : 5 euros

Sommaire


Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !