Salope ! ... et autres noms d’oiselles

SALOPE ! ... ET AUTRES NOMS D’OISELLES

Une exposition scientifique, artistique et éducative conçue et réalisée par ULB Culture

Salope, un mot provocateur pour une exposition ! Pourquoi en faire étalage, le mettre en avant en l’exposant ? Parce qu’il est un symbole, qu’il est chargé de sens contradictoires et recouvre une histoire des pratiques sociales, culturelles, des imaginaires, des représentations, des fantasmes…

Dans son aspect éducatif, l’exposition prend la forme d’un parcours pour comprendre les mécanismes psychiques et sociaux qui président à l’insulte : Pourquoi insulte-t-on ? Quels mots nous blessent-ils ? Comment ? Dans quel but ? À travers des exemples de femmes illustres ou médiatiques, de la littérature à la politique, du livre aux réseaux sociaux, l’exposition décortique le mécanisme de l’insulte.

Des installations reprenant des listes d’insultes attestées en français et en néerlandais (le corpus – qui pourra être complété par les visiteurs) ainsi que des panneaux historiques sur certains événements marquants liés à l’histoire des femmes et de leurs prises de paroles publiques pour l’aspect scientifique. L’insulte, comme baromètre des normes acceptables en vigueur dans une société…

Ce parcours donne des clés pour comprendre les mécanismes psychiques et sociaux qui président à l’insulte ; en contrepoint, les œuvres présentées par les artistes plasticiens contemporains (Belgique et France) invitent à s’interroger sur le pouvoir des mots. Elles proposent une certaine vision de l’histoire des femmes et des représentations qui lui sont attachées ainsi qu’un regard sur la fabrique des stéréotypes préalable à la formation des insultes.

Les artistes :

  • Eric POUGEAU : ses couronnes mortuaires ornées d’insultes interrogent aussi sur la force ou la vacuité de l’insulte et ses rapports avec d’autres tabous comme la mort…
  • Lara HERBINIA : portraits photographiques de femmes mises en situation d’insultées dans une facette de leur identité et pas toujours celle que l’on croit.
  • Tamina BEAUSOLEIL : ses dessins de femmes animales magnifient un aspect connoté négativement dans l’insulte aux femmes : les noms d’oiseaux et d’autres espèces…
  • Cecilia JAUNIAU : ses dessins de corps prisonniers, soumis, interrogent sur la domination de la beauté stéréotypée dans le domaine artistique.
  • Sara Judice de MENEZES : à travers ses installations, elle revisite des attributs féminins qui semblent traditionnels mais qui sont déplacés par leurs formes en excès.
  • François HARRAY : ses photos, originales ou recomposées à partir d’œuvres du patrimoine historique, interrogent sur les frontières et les « non frontières » entre les sexes et les identités.
  • Martine SEGUY : ses « poèmes volumes » exploitent l’actualité en la détournant au profit de champs sémantiques neufs et illimités ; c’est avant tout l’émotion qu’elle exalte, à travers ses sculptures de mots.
Vernissage

• Mercredi 2 mai de 19h à 22h

Laurence Rosier, la commissaire de l’exposition, nous parlera de la genèse de l’exposition, de la démarche et de ses objectifs, en présence de certains des artistes. Nous clôturerons la soirée avec des performances de slameuses de l’atelier Slam, paroles de femmes , animé en 2017 par Maïa Chauvier.

L’exposition sera visible du 3 mai au 2 juin.
Les mardis de 14h à 17h, les mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 18h, ou sur rendez-vous.
Ouverture les week-end du Parcours d’Artistes les samedi et dimanche 26 et 27 mai & 2 et 3 juin de
14h à 19h. Fermé les 10, 18 et 21 mai.
Visites commentées pour scolaires et groupes sur rendez-vous : 02/543.12.21 ou info@lamaisondulivre.be.

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !