Rencontres septembre-novembre 2012


Vivre de son art : histoire du statut de l’artiste XV-XXIe siècle (5/10/20h) * On a tous quelque-chose en nous d’Ernestine :
lecture spectacle
(10/10/19h) * Poésie urbaine par le Collectif de la ligne (19/10/20h) * Dans le cadre du cycle PARCOURS D’ÉDITEURS : Chloé des Lys(16/10/20h) & Murmure des soirs (25/10/18h30) * Les relations communautaires en Belgique :
approches politiques et linguistiques
(17/10/20h30) * La culture ou l’asphyxie ! : soirée de solidarité avec l’art et les cultures du Mali (9/11/19h)

VIVRE DE SON ART

Histoire du statut de l’artiste
XV-XXIe siècle
• Vendredi 5 octobre à 20h

Un livre collectif vient de paraître, qui explore
l’évolution du statut de l’artiste à travers le
temps, en France principalement. Face aux
évolutions technologiques et à la constitution
d’un marché de l’art, il a fallu inventer et
renforcer un statut social particulier, dont le
rôle fut et reste le même : pallier l’insécurité
et la fragilité souvent liées à la condition de
créateur.
Comprendre cette histoire longue, ses permanences
et ses mutations, telle est l’ambition des
chercheurs qui se sont associés pour construire
ensemble une approche pluridisciplinaire, qui
fait largement place aux femmes artistes dans
divers domaines (théâtre, musique, arts plastiques,
littérature...) depuis le XVe siècle.
En ce début de XXIe siècle, personne ne
remet plus en question le rôle social du créateur.
Mais, une fois encore, des révolutions
technologiques et des réalités sociopolitiques
changeantes imposent de repenser le statut
de l’artiste et de son œuvre. C’est à la lumière
des expériences passées que nous pourrons,
ensemble, inventer les nouvelles formes de
protection du travail créatif.

Avec Agnès GRACEFFA, directrice de la publication
(Ed. Hermann), les auteures Marie
Bouhaïk GIRONES, Céline de POTTER et
Sophie-Anne LETERRIER, et – entre autres
artistes – Benjamin MONTI (BD), Werner
MORON (Paracommandart) et Daniel HELIN,
chanteur.

La rencontre sera animée par Paul HERMANT,
journaliste.

P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs, entrée libre
pour les sans-papiers.

Une initiative de SMartBe, l’Association professionnelle des
métiers de la création.

Retour au sommaire


ON A TOUS QUELQUE CHOSE EN NOUS D’ERNESTINE…

Lecture spectacle
• Mercredi 10 octobre à 19h

Ernestine Chasseboeuf, née Troispoux, personnage
insaisissable, a vécu dans une habitation
troglodyte à Coutures, petit village du
Maine-et-Loire. De 1999 à 2005, elle a adressé
plusieurs centaines de lettres de protestations
qui dénoncent avec sagacité et impertinence
les incohérences et dysfonctionnements de
notre société.

Les participants de l’Atelier Théâtre Senior du
SUTA proposent un choix la lecture d’un choix
de lettres de cette véritable star épistolaire à la
verve fleurie et à l’humour décapant.

Mise en bouche et en espace par Christine
HENKART, de l’asbl Pas Moi.

Entrée libre mais réservation vivement souhaitée au
02/ 543.12.20

Retour au sommaire


CHLOÉ DES LYS

• Mardi 16 octobre à 20h

« Tout le monde peut-il écrire et s’exprimer
avec des mots ? Oui bien sûr.
Tout le monde peut-il être publié ? Chez Chloé
des Lys, c’est oui, mais… il faut que le texte ait
reçu l’aval du comité de lecture.
Peu importe le genre ? Oui peu importe : polar,
poésie, roman, recueil de nouvelles…
Faut-il payer quelque chose ou avancer de
l’argent ? Non, pas un cent. Une fois le manuscrit
accepté, l’éditeur s’occupe de tout, à
charge pour l’auteur de concevoir sa maquette
et la couverture du livre avec l’aide de nos
spécialistes. Ce n’est que lorsque l’ouvrage est
terminé et corrigé que vous commandez au prix
coûtant le nombre d’exemplaires souhaité.
Et après ?
Après tout commence, la promotion et les
ventes via nos et vos circuits de dédicaces…
car nous ne passons pas par un réseau de
distribution classique. Trop cher.
Et ça marche vraiment ?
Pas mal, plus de 700 titres représentant plus
de 350 écrivains en douze ans de temps et une
présence qui croît chaque année.
Mais alors, vous y gagnez quoi ?
Rien, nous sommes une asbl qui fonctionne
avec des bénévoles.
Des fous quoi ?
On peut le dire ainsi ! »

En attendant de rencontrer les bénévoles de
la maison d’édition, plusieurs des auteurs déjà
publiés et Bob Boutique, qui administre l’asbl,
on peut visiter le site editionschloedeslys.be,
découvrir le blog, la revue les Ptits papiers de
Chloé
et revoir les émissions de l’ActuTV  !

Entrée libre

Retour au sommaire


LES RELATIONS COMMUNAUTAIRES EN BELGIQUE

Approches politiques et linguistiques
• Mercredi 17 octobre à 20h30

La Belgique connaît depuis de nombreuses
années des tensions ou des conflits, qui sont
généralement qualifiés de communautaires.
Au cœur de ces relations s’entrechoquent une
multitude de représentations au sein et entre
les deux grandes communautés, véhiculées
par des discours politiques, médiatiques et
citoyens. Réunissant des linguistes et des
politologues, l’objectif de l’ouvrage Les relations
communautaires en Belgique. Approches
politiques et linguistiques est d’explorer ce
qui se cache derrière les mots pour mieux
comprendre les relations communautaires en
Belgique.
À l’occasion de la parution du livre chez
Academia-L’Harmattan, l’Association belge de
science politique (ABSP-CF) vous invite à une
rencontre débat avec Julien PERREZ, linguiste,
chargé de cours à l’ULG, et Min REUCHAMPS,
politologue, chargé de cours à l’UCL, tous
deux directeurs de la publication, Corinne
GOBIN, politologue, maître de recherche au
FNRS (ULB), et Dave SINARDET, politologue,
enseignant-chercheur (VUB, UA).

Entrée libre

Retour au sommaire



Le Collectif de la ligne 10 présente

POÉSIE URBAINE


• Vendredi 19 octobre dès 20h

Le Collectif de la ligne 10 rassemble dix écrivains
bruxellois (reconnus ou non) qui ont
choisi de se lancer dans un projet collectif
d’écritures. La première rencontre du Collectif
de la ligne 10 s’est faite à Saint-Gilles, à la
Maison du Livre. Et leur premier projet, qui
s’est attaché au thème de la Poésie urbaine,
aboutit aujourd’hui à la création d’une compilation
de textes, et à une soirée de présentation.

Dès 20 heures, Pascal, Dominique, Paul, Chloé,
Daniel, Françoise, Isabelle, Sylvie, Viviane et
Glenn vous invitent à déguster, entre autres
mignardises, des extraits choisis de leur compilation.

Vous n’êtes pas libre le 19 octobre ? Vous
pourrez lire la compilation en ligne dès le
lendemain, sur le site des Collectifs d’écrits :
collectifsdecrits.org

Entrée libre

Merci de réserver avant le 10 octobre :
isabelle.devriendt[at]collectifsdecrits.org, ou 0476.05.35.79

Un autre collectif d’écrits vous présentera sa compilation le
16 novembre, dans un autre lieu culturel bruxellois. Pour plus
d’infos, consultez le site www.collectifsdecrits.org

Retour au sommaire


MURMURE DES SOIRS

• Jeudi 25 octobre dès 18h30

C’est un Parcours d’éditrice que nous vous proposons
ce soir, avec aux commandes Françoise
Salmon, fondatrice de Murmure des soirs.
Cette nouvelle maison d’édition spécialisée
dans la littérature belge propose quatre
collections au lecteur : Littérature générale,
Fantastique, Érotisme et Aphorismes.
Signe particulier ? Chaque ouvrage est ceint
d’une bande-titre reprenant une phrase
manuscrite de l’auteur sur le thème de l’écriture.

Jean-Claude VANTROYEN, journaliste et critique
littéraire au Soir, interviendra tout au
long de la soirée en interviewant pour nous
l’éditrice Françoise SALMON et ses auteurs,
parmi lesquels Alain DARTEVELLE, Dominique
MAES, Marc PIRLET et Jean-Marc RIGAUX.

Les rencontres seront entrecoupées de lectures
d’extraits des livres (dont La Porte oblique,
un inédit de Thomas Owen) par Marie-Ève
Stevenne.

Une petite exposition, regroupant notamment
des illustrations originales de Marc SEVRIN,
sera visible à cette occasion.

Impatients d’en savoir plus ? Rendez-vous sur
murmuredessoirs.com.

Entrée libre

Retour au sommaire



Soirée de solidarité avec l’art et les cultures du Mali

LA CULTURE OU L’ASPHYXIE !


Soirée de solidarité avec l’art, les cultures et les artistes du Mali
• Vendredi 9 novembre à partir de 19h


Photo de Seydou Camara, série "Les manuscrits de Tombouctou",
http://www.afriphoto.com/expositions_gallery.php?id=1617

Que connaîtrions-nous du Mali sans Amadou Hampaté Bâ ou Aminata Traoré, Ali Farka Touré et Toumani Diabaté, Amadou et Mariam, Salif Keïta, Rokia Traoré… sans ses musiciens, chanteurs, acteurs, cinéastes, écrivains, photographes, et ses splendides textiles teints ?

Le Mali, pour la plupart d’entre nous, c’est la musique, la Grande mosquée en banco de Djenné, le nom enchanteur de Tombouctou, la ville des manuscrits sacrés et des mausolées... et cette citation de Hampaté Bâ : En Afrique un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle. Or depuis janvier, le Mali s’enfonce dans une crise multiple.
Si nous peinons à en décoder les lointains et multiples échos, nous savons que le putsch du 22 mars suivi de l’indépendance autoproclamée des territoires du Nord, la prise de Kidal, Gao et Tombouctou par des rebelles touareg et des islamistes armés ont fait fuir des centaines de milliers de personnes… et que l’art, la culture, les bibliothèques et ceux qui en prennent soin sont en danger. L’échange n’a plus lieu entre ici et là-bas. Des festivals sont annulés, la circulation des artistes est plus difficile que jamais, les subventions internationales en soutien aux initiatives culturelles se raréfient ou sont suspendues, et les ambassades ne délivrent pratiquement plus de visas aux artistes maliens, quand elles ne leurs ferment pas leurs portes.

Que pouvons-nous faire ici ?

Rassembler, le temps d’une soirée, des artistes maliens et des artistes de Belgique pour donner un aperçu de la diversité et de la richesse des cultures du Mali ; proposer des extraits de films et de documentaires radio, donner la parole à des spécialistes de la culture malienne, donner lecture d’extraits d’œuvres littéraires maliennes, laisser place à des témoignages, des performances, des spécialités culinaires, de la musique.
Et soutenir un partenaire clairement identifié en faisant don du bénéfice de la soirée au « 11e Festival du théâtre des réalités » à Bamako et Sikasso organisé par l’association culturelle « Acte Sept ».

Avec la participation de Ibrahima Aya, Ismaïla Sambatraoré, Adama Traoré (Bamako), Ariane Bosquet, Aline Bosuma , Assanatou Doucouré, Alexandre Furnelle, Dominique Gillerot , Quentin Jacques, Idrissa Kanambaye, Kalifa Koné, Xavier Luffin, Veronika Mabardi, Mousso I Ierinatou, Ken Ndiaye, Françoise Nice, Joannah Pinxteren , Fatoumata Sidibe, Daniel Stockart, Fatou Traoré, Marie-Laure Vrancken, Oumou Zé, Collectif Des Maliens De Belgique (Bruxelles).

Une initiative de Veronika Mabardi, Françoise Nice, Quentin Jacques et la Maison du Livre, avec le soutien d’Africalia, de la Bibliothèque communale de Saint-Gilles, de CEC et de Quinoa.

Déroulement de la soirée :
19h : accueil - petite restauration, exposition de livres maliens
20h : ouverture de la soirée

P.a.f. : 8€, intégralement reversés à ACTE SEPT

Plus d’infos : 02 / 543 12 20 ou info@lamaisondulivre.be

Les organisateurs et tous les participants à cette soirée sont bénévoles.
Les recettes seront intégralement versées au « Festival du théâtre des réalités. »

Vous ne pouvez pas vous joindre à nous ? Faites un don !
Compte solidarité art et cultures Mali : BE38 0016 8168 6572

Retour au sommaire


Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !