Découvrir l’art du haïku

Un week-end pour apprendre l’histoire et les subtilités du haïku, puis se lancer dans ses premiers textes. Deux jours riches, et surtout des traces. Une envie de continuer à pratiquer la présence au monde, à la dire par ces petits poèmes Zen. Au fil des semaines, via nos boîtes email, c’est plus de trois cents haïkus qui ont vu le jour ! Dans ce recueil, les plus aboutis s’offrent à vos yeux, votre esprit et votre cœur.

Plus qu’une forme poétique, le haïku est une manière d’être, une façon d’appréhender la réalité. Comment ? Revenir à la simplicité, à l’essentiel. Se sentir un instant à sa juste place. Une fraction de seconde, capter le monde intérieur et extérieur. La frontière entre les deux s’estompe. L’évidence est là. Il reste à transposer l’image en mots, une image réelle, ni lyrisme larmoyant, ni métaphore recherchée, l’image doit être claire et l’émotion ressentie doit s’en dégager.

Bonne lecture !

Frédéric Soete, animateur de l’atelier

Auteurs des textes :

Mar Bikx
Françoise Bries
Sophie Demoulin
Geneviève Martens
Monique Paul
Frédéric Soete
Thierry Werts

  • Mar Bikx

    Ce soir, l’épeire tricote -
    Le chat étonné
    louche
    Les nuages galopent
    l’épeire est morte
    je bois un café
    Pluie, ciel bleu,
    sur le potager
    je cueille mon repas du soir
    Oh ! Du soleil bleu ! (...)

    En lire plus
  • Françoise Bries

    Les chrysanthèmes
    fleurissent jardins et cimetières -
    l’été est bien mort !
    Valses des feuilles mortes
    un potiron grimaçant
    demain Halloween
    Asters et dahlias
    éclairent entre deux averses (...)

    En lire plus
  • Sophie Demoulin

    Miroirs d’eau grise
    que sans cesse vient troubler
    l’averse d’automne
    Du vert, du gris partout
    nuages et mer hystériques -
    Ostende lessivée
    Point d’interrogation
    dans le ciel rouge
    une montgolfière (...)

    En lire plus
  • Geneviève Martens

    L’araignée au soleil
    tisse sans relâche -
    une mouche, aïe !
    Ombre tremblante
    d’une feuille sur l’autre-
    soleil dans mon bol
    Petit craquement
    colonne étirée dans la pénombre
    déjà la nuit ? (...)

    En lire plus
  • Monique Paul

    Les sirènes des ambulances
    hachent le silence des rues
    et le cri du vent
    Le sifflement du vent
    enlace les tours tristes
    une corneille observe
    Le soleil orange
    s’endort dans les nuages (...)

    En lire plus
  • Thierry Wertz

    Oh ! Plus de courant
    plus d’ordi ni de lumière
    crayon et papier
    Panne de courant
    quoi ! Va falloir patienter ?
    le haïdjin est content
    Pas feutrés la nuit
    craquements de l’escalier
    ah, foutue (...)

    En lire plus

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !