Logo Féministe toi-même !

Féministe toi-même !

 13/11/2021

Après une édition complètement virtuelle et pourtant drôlement réussie en 2020, on est ravi·es de se retrouver dans le monde réel ! Parce que Féministe toi-même !, c’est d’abord tout un samedi de novembre où se croisent et se mélangent une multitude de belles personnes au PointCulture de Bruxelles. Organisé de façon dynamique et interactive, ce « mini-salon des militances inventives » cherche à favoriser l’échange et la vulgarisation d’outils militants. Ateliers de broderie militante, auto-défense pour enfants et adultes, atelier survie, vin inclusif (si si), écriture claire et inclusive, ciné-débats, rencontres, librairie féministe, dédicaces, bar convivial, etc. pour finir avec les mots qui claquent de Thyphaine D et de Joëlle Sambi. Cette fois encore, le festival s’attachera à mettre en avant et défendre un féminisme ou plutôt des féminismes engagés… et joyeux.

Féministe toi-même ! 2021

Le programme – [Et sur Facebook]

Entrée libre – Covid Save Ticket demandé, désolé·es

13h30 – Accueil et ouverture des inscriptions aux ateliers

14h>18h – Stand Tulitu + axelle magazine
Une sélection colorée d’ouvrages autour des thématiques abordées au cours de la journée, et plus si affinités…

14h>18h – Espace Corps écrits
Les dernières productions de l’asbl, dont un auto-référenciel pour prendre soin de soi-même

14h>18h – Espace Amande Acacia
Les dernières créations de l’artiste et les explications sur la démarche qui vont avec…

14h>18h –Atelier Culottes, parlottes – Création militante + expo | Valérie Provost
Un lieu douillet, poétique et créatif pour explorer collectivement vulnérabilités et revendications

14h>15h – Atelier Du bon usage de l’écriture inclusive | Anne Vervier (Rédaction claire)
12 places – Chers lecteurs (ou) Chers lecteurs et lectrices, (ou) Cher·es lecteur·rices, (ou) Cher lectorat… Comment s’adresser à un public varié pour que les femmes se sentent aussi concernées que les hommes, sans toutefois alourdir son texte? Plus précisément : Quelles sont les diverses techniques de l’écriture inclusive? Pourquoi les utiliser? Peuvent-elles nuire à la lisibilité d’un texte? Quelles sont les recommandations en la matière? Comment faire le meilleur choix de communication pour un texte professionnel précis? Anne Vervier répondra à ces questions lors de cette classe interactive.

14h>15h45 – Atelier autodéfense femmes | Garance
15 places/ espace fermé
L’occasion de faire connaissance avec les outils d’autodéfense avec une pédagogie féministe et en non-mixité.

14h>16h – Ciné-rencontre De l’autre côté des mères vs J’ai mal à ma maternité | Lara Lalman vs Marie Betbèze
Rencontre et regards croisés de deux réalisatrices qui se penchent sur un sujet largement tabou et souvent inavouable | deux films à visionner chez soi gratuitement la semaine qui précède.

14h>16h – Canapé-rencontre : « Cher journal, je cherche les femmes » | Rencontre avec axelle magazine
La presse féministe dans le paysage médiatique belge, vue par celles qui la font.

14h>15h45 – Atelier autodéfense jeunes filles (8-12 ans) | Garance
Apprendre à reconnaître des signaux d’alarme, à chercher de l’aide auprès d’adultes et à poser et protéger ses limites

16h>17h – Atelier Du bon usage de l’écriture inclusive | Anne Vervier (Rédaction claire) – bis

16h>17h30 – Atelier In vino femina | Laurence Rosier
Manifeste pour un vin inclusif (et plus si affinités), autour de l’ouvrage éponyme de Sandrine Goeyvaerts.

16h>18h – Arpentage-canapé Les Mots du contre-pouvoir | Julie Boitte
Où l’on explore ensemble le petit dico, on le déconstruit, on le reconstruit…

17h30>19h15 – Atelier survie | Baobab van de Teranga
Un espace-temps pour capitaliser nos réalités, nos expériences, créer notre propre manuel, devenir notre propre référence.

18h>19h – Ciné-débat Elles tournent/Dames draaien présente « Tout peut changer »
La sélection de court-métrages sur le thème de l’année.

19h15>20h15 – Tulitu présente : Camille Froidevaux-Metterie
Une rencontre fort attendue avec l’autrice de « Un corps à soi », animée par Camille Loiseau

Rencontre avec Camille Froidevaux-MetterieLongtemps, les femmes n’ont été que des corps, définies par leurs fonctions sexuelle et maternelle. La révolution féministe les a délivrées de ce carcan, mais elle a aussi dévalorisé le corps féminin. N’est-il pas pourtant le nœud singulier de notre rapport à nous-même et au monde ?

À partir d’une relecture de Simone de Beauvoir, la philosophe Camille Froidevaux-Metterie propose de le saisir sous ses deux aspects : lieu de la domination masculine et vecteur d’une pleine émancipation. Sa pensée progresse au fil d’une exploration de ces événements corporels qui scandent la vie des femmes, de l’enfance empêtrée à la ménopause invisibilisée, de la honte adolescente à la découverte de la jouissance, de l’épreuve du réel maternel aux ravages de la violence sexuelle.

Au fil de ces étapes, où l’écriture en première personne résonne avec les voix plurielles des femmes, l’autrice pose les jalons qui leur permettront de reprendre possession de leurs corps, jusqu’au plus intime d’elles-mêmes.

Son féminisme incarné s’attaque au socle même du patriarcat et renouvelle, à l’écoute des luttes les plus contemporaines, les fondements théoriques du féminisme.

Ce nouvel essai suit le travail commencé en 2015 avec son ouvrage La révolution du féminin. Un essai ultra-documenté mais accessible malgré tout. Un Corps à soi, Seuil, 352 p., 2021

Camille Froidevaux-Metterie est philosophe, autrice, chercheuse et professeure de science politique française. Ses travaux portent sur les transformations de la condition féminine à l’époque contemporaine, dans une perspective phénoménologique qui place la question du corps au centre de la réflexion.

20h – Concours de nouvelle, annonce des lauréat·es par Myriam Leroy + présentation de la nouvelle formule d’axelle magazine

20h30 – Thyphaine D. La Pérille mortelle
Déprogrammée l’an passé et pour cause, elle revient. Un spectacle fortement déconseillé aux masculinistes et aux couillus…

21h15 – Joëlle Sambi + Sarah Machine Les murs ont des mots
Quand la langue caillasse de la slameuse se frotte à la musique électronique pour un puissant poème sur l’amour et l’engagement.

Un mini festival proposé par le Centre Librex, PointCulture et la Maison du Livre avec la complicité de: axelle magazine, Awsa.be, CETRI, Corps Ecrits, Culture et Démocratie, Elles tournent-Dames draaien, les Grenades, Imazi-reine, Irène Kaufer, le Plan SACHA, Rédaction Claire, Valérie Provost, Laurence Rosier, la librairie Tulitu, Baobab van de Teranga.

Avec le soutien de l’échevinat de l’Égalité des chances de la Ville de Bruxelles et la Cellule Equals.be de la Région Bruxelles-Capitale.

Sur la même thématique :